Vignoble 100 % familial du Sud de la France engagé dans la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE), BLB Vignobles se tourne résolument vers demain. Rencontre avec le propriétaire des lieux, Bruno Le Breton…

Entre Pic Saint-Loup et Aniane, dans les coteaux escarpés et les sols caillouteux du Domaine de la Jasse, Bruno Le Breton a brillamment bâti sa carrière au travers de la passion qui l’habite depuis toujours : le vin. Le jeune oenologue n’avait alors que 28 ans lorsqu’il entra au Domaine de la Jasse : c’était en 1995. Embauché par Hans Walraven, plus grand importateur hollandais des Grands crus français de Bordeaux et de Bourgogne, Bruno Le Breton avait pour mission principale de « produire le grand cru pour tous les jours » destiné principalement à l’international. Un pari un peu fou à l’époque mais un pari réussi par le régisseur. Au point de reprendre le flambeau en 2008 au moment où Hans Walraven décide de prendre sa retraite. Ensemble, ils ont dessiné le vignoble de La Jasse et celui de Montlobre (une cinquantaine d’hectares) acquis entre temps avec le souci constant de produire chaque année un grand vin. Bruno Le Breton baptise alors sa nouvelle société : BLB Vignobles.

Un modèle innovant tourné sur l’international

En dix ans, le groupe n’a pas cessé de faire grimper ses chiffres pour atteindre aujourd’hui, par exemple, les 1 million de bouteilles produites par an. Et Bruno Le Breton peut compter sur sa douzaine de salariés pour satisfaire toujours plus sa clientèle… étrangère. Telle est donc en effet la spécificité de BLB Vignobles, dans la droite lignée de ce qu’avait impulsé à l’époque, le précurseur qu’était Hans Walraven. « Nous avons construit un modèle innovant basé sur le marché international. Aujourd’hui, 95 % de notre production est destinée à l’étranger, explique Bruno Le Breton. Nous produisons du vin et des services et, comme Hans Walraven en son temps, nous tâchons de faire plaisir, tout simplement, à nos clients, avec qui nous sommes en lien direct. » L’expertise en interne du groupe est au « top », son modèle de vente par correspondance, d’accompagnement fait l’unanimité auprès d’une clientèle qui vante le service « sur-mesure » du groupe. « On est des acteurs d’un système de vente qui est en quelque sorte l’antithèse du marché actuel », poursuit le propriétaire négociant. Qui reconnaît cependant que son groupe n’est pas assez reconnu au sein même de son terroir : « On ne cherchait pas cette reconnaissance avant mais aujourd’hui, on s’est rendu compte qu’il fallait mieux communiquer, sur l’entreprise, autour de nous ».

HVE, RSE, Afaq 26 000

C’est ainsi que fin 2013, les domaines de la Jasse et Montlobre deviennent les premiers vignobles certifiés HVE (à haute valeur environnementale) du département de l’Hérault. Cette certification environnementale est issue du Grenelle de l’Environnement. C’est une démarche reconnue par les pouvoirs publics et volontaire de la part du producteur-vigneron. Elle est accessible à tous types d’exploitations agricoles. Elle est conçue selon une logique de certification progressive par niveaux de l’ensemble de l’exploitation agricole. Le dispositif s’articule ainsi selon 3 niveaux. Seul le troisième niveau donne le droit de mentionner HVE et de s’en servir dans sa communication.

Dès 2014, portée par une vision engagée et des valeurs fortes, BLB Vignobles intègre dans sa stratégie les enjeux et le cercle vertueux de la RSE (Responsabilité sociétale d’entreprise). Et c’est en juin 2015 que le groupe obtient l’évaluation Afaq 26 000 niveau confirmé 3 (sur une échelle de 4). Elle devient ainsi en France la première exploitation viticole familiale évaluée selon la norme Iso 26 000. Cette reconnaissance est le fruit d’une politique constante du groupe sur son éco-système social et environnemental, depuis plusieurs années…

  • Culture raisonnée depuis 2003 et donc premier vignoble certifié HVE du département de l’Hérault en 2013
  • Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences en 2009
  • Obtention Afaq 26 000 niveau 3 (sur 4) en 2015
  • Entreprise pilote dans un diagnostic collectif de réduction des emballages, mené par l’Adelphe en partenariat avec Inter’Oc
  • Partenaire privilégié de la création du projet Wine Earth.

Et, afin de sensibiliser principalement les jeunes consommateurs de vin, une Charte de la dégustation responsable du vin a été rédigée par Bruno le Breton et un médecin addictologue, Hussam Al Mallak. « Iso 26000, c’est une étape forte pour notre groupe, lâche Bruno Le Breton. On ne peut plus dissimuler à la société qui on est et ce que l’on fait. Tous nos partenaires doivent aussi vivre dans la transparence. Chaque entreprise contribue à ce que toute la filière se porte bien et il en faut en passer par là. » Cette année, BLB Vignobles va être évalué par l’Afnor. « On est attendu, répond le propriétaire négociant mais nous avons tous les argumentaires nécessaires sur le développement durable. »

« On vit une rupture »

En terme d’innovation, le groupe héraultais n’est pas en reste également. Partenaires notamment de Vivelys*, itk*, Frayssinet*, Diam*, Sicoe* ou encore Natoli*, BLB Vignobles utilise tous les outils innovants qu’on lui propose. « On est heureux mais frustré, indique Bruno Le Breton. On aimerait être plus en contact avec eux, plus impliqué. On attend beaucoup de nos fournisseurs**. C’est important pour nous car nous avons besoin d’innovations. On compte sur eux pour ce qui fera référence. On vit une rupture. Il faut changer les cépages, les modes de conduite. Il faut s’adapter et rester honnête dans cette démarche. Nous avons besoin de partenaires en amont engagés dans de vrais démarches RSE pour enrichir la nôtre et performer encore plus sur les marchés. » A bon entendeur…

  • * Société membre actif du Cluster VINSEO
  • ** En 2017, BLB Vignobles a accueilli VINSEO pour une rencontre du Club vigne sur le thème de l’eau et la vigne

CONTACT

BLB Vignobles

Publié le 9 janvier 2018

© 2015 Vinseo - Made with ♥ by iTK