« La coopération, c’est l’addition des savoirs, l’intelligence partagée. » Au temps des individualismes exacerbés, Vinovalie, créée en 2006, joue la performance collective. Elle réunit quatre caves coopératives du Pays d’Ovalie : les Vignerons de Rabastens, la Cave de Técou (Tarn), la Cave de Fronton (Haute-Garonne) et les Côtes d’Olt (Lot). Rencontre avec son directeur général, Jacques Tranier…

Comment a démarré l’aventure « Vinovalie » ?

Tout a commencé il y a maintenant dix ans. En la faveur d’une crise viticole, contre-nature il est vrai, car le secteur était fortement concurrentiel, nous avons fait émergé une coopération entre les viticulteurs du Sud-Ouest. Nous avons choisi le scénario le plus risqué en repensant un modèle économique basé finalement sur un pari fou : le travail en commun. Personne n’y croyait, beaucoup le disait « utopique ». Et pourtant ce scénario que l’on avait nommé « ambitieux et risqué » a été une réussite puisque très rapidement nous sommes devenus leaders sur le marché. En quelques chiffres…

  • 47 millions d’euros de chiffre d’affaires
  • 3800 hectares de vignes
  • présence dans 37 pays
  • production de 18 millions de bouteilles par an
  • 250 000 hectolitres commercialisés
  • 162 salariés
  • 400 vignerons
  • 8 domaines et châteaux

Vinovalie réunit quatre caves coopératives du Pays d’Ovalie. Pour combien d’appellations ?

Nous réunissons en effet quatre caves coopératives : les Vignerons de Rabastens, la Cave de Técou (Tarn), la Cave de Fronton (Haute-Garonne) et les Côtes d’Olt (Lot). Et nos 400 vignerons travaillent 3800 hectares de vignes répartis sur trois appellations :

Astrolabe (Cahors).

  • Gaillac. Les vignerons de Rabastens et de Técou se partagent les terroirs riches et variés du vignoble de Gaillac. 160 vignerons cultivent 1 900 hectares de vignes exposées plein sud et constituées de terroirs répartis sur les deux rives du Tarn. Les terrasses alluviales et sols de graves sont essentiellement utilisés pour la production des vins rouges et les sols argilo-calcaires sont plutôt dédiés aux blancs. Avec 120 000 hectolitres produits dans nos deux caves gaillacoises, nous travaillons aussi bien des vins modernes tels que Tarani, que des vins haut de gamme comme Château d’Escabes ou bien Astrolabe. L’élevage en fût est réalisé à la cave de Tecou, première cave ayant expérimenté l’élevage en barriques dans le vignoble de Gaillac.
  • Fronton. La cave de Fronton est située en plein cœur du vignoble de Fronton entre Toulouse et Montauban. 120 vignerons se répartissent 900 hectares de vignes constituées essentiellement de terrasses et de boulbènes entre les rivières du Tarn et de la Garonne. Productrice de rouge et de rosé, la cave a su s’imposer sur le rayon des vins du Sud-Ouest avec notamment la marque Comte de Négret. Première productrice de rosé du Sud-Ouest, la Cave de Fronton affirme son rôle de leader avec la cuvée Inès sacrée meilleur rosé du Mondial à Cannes en 2008.
  • Cahors. En 1947, une poignée d’hommes associe effort et volonté pour développer le vignoble alors décimé par le phylloxéra : c’est la naissance de la cave coopérative de Cahors. Une vigne expérimentale est créée, la cave travaille la « production de qualité », et toute l’appellation bénéficie de cette reconnaissance en 1951 avec le classement VDQS puis en 1971, avec la consécration que représente le classement AOC. La cave produit environ 50 000 hectolitres par an et amène le consommateur à redécouvrir le vin de Cahors au travers de nouvelles cuvées au profil plus accessible comme Les Galets du Mindel.

Quels sont vos axes de distribution ?

Nous en avons trois :

  • La grande distribution. C’est le premier acteur du bassin Sud-Ouest et le leader sur nos appellations. Les marques fortes sont Comte de Négret, Saint-Michel, Rosé Piscine, Terreo et Les Galets d’Olt.
  • CHR. Développement de marques à forte valeur ajoutée (Astrolabe, Tarani, Démon Noir, L’Infini, Rosé Piscine…)
  • L’export. Nous sommes présents dans 35 pays (Grande-Bretagne, Pays-Bas, Japon, Chine…). Nous développons des marques spécifiques notamment sur les quatre marchés clés mondiaux où nous pouvons compter sur une constante progression.

Quel est votre projet majeur, votre ambition pour les mois à venir ?

Le nouveau siège à Saint-Sulpice.

Nous allons déménager notre siège. Nous avons investi dans un nouveau bâtiment situé au nord-est de Toulouse, à Saint-Sulpice). D’une superficie de 12 000 m², il accueillera les services supports du groupe, deux lignes d’embouteillage bouteilles, une ligne d’embouteillage Bag-in-Box, un circuit oenotouristique avec un caveau de vente et une aire de stockage. Elle se substituera aux trois sites d’embouteillage de Rabastens, Fronton et Parnac. Notre ambition est de doubler notre chiffre d’affaires et nous en avons largement les moyens.

Quelle relation entretient Vinovalie avec la recherche, l’innovation ?

L’innovation est majeure pour nous. Elle fait partie de notre ADN. Je pourrais la résumer en un mot : Biovalie ! Biovalie 2025 précisément. A l’horizon 2025 en effet, nous nous engageons sur un programme en sept points :

  • La biodiversité. Exemple de projet : le conservatoire des cépages oubliés.
  • L’écologie de la plante. Exemple de projet : de la démarche « agri confiance » vers le zéro pesticide.
  • L’oenologie. Exemple de projet : l’émancipation des sulfites pour la conservation du vin.
  • Le bien-être au travail. Exemple de projet : vers la robotisation des tâches ingrates, répétitives, pénibles.
  • La valorisation des métiers. Exemple de projet : devenir vigneron.
  • La transparence de nos pratiques. Exemple de projet : l’oenotourisme et le consommateur au coeur du nouveau site de Vinovalie.
  • Le bilan carbone. Exemple de projet : économie d’énergie et de matières avec le nouveau site de Saint-Sulpice.

Que pensez-vous des réflexions communes sur l’avenir, les besoins nouveaux, les solutions innovantes associés aux fournisseurs membres du réseau VINSEO ?

Nous sommes toujours intéressés par la coopération. C’est le sens de notre histoire, vous l’aurez compris. A partir du moment où une réflexion sur l’avenir est engagée entre professionnels du même secteur, on peut compter sur nous.

CONTACT

Groupe Vinovalie

  • Parc d’activités Les Xansos, 81 600, Brens. Téléphone : 05 63 57 18 10.
  • Web : http://www.vinovalie.com

Publié le 2 janvier 2018

© 2015 Vinseo - Made with ♥ by iTK