+

IFV : pour Jean-Pierre Van Ruyskensvelde, « il faut s’adapter rapidement »