Avant l’assemblée générale de Vinseo, qui se déroulera le 17 juin à l’Inra Pech Rouge, à Gruissan (Aude), et qui sera couplée à celle du Pôle Qualiméditerranée, Dominique Tourneix, Président des deux associations, revient sur l’année écoulée et évoque les projets à venir.

 
DTourneix
Que retenez-vous en premier lieu du bilan 2015 de Vinseo ?
Les principaux objectifs annoncés lors de l’Assemblée générale extraordinaire de décembre 2014 sont atteints, à savoir : Une dynamique, un développement et un élargissement de l’association ainsi qu’un autofinancement accru, manifestant l’attachement des professionnels au cluster Vinseo, et qui a permis d’équilibrer les comptes 2015.
En quelques chiffres ?
Pour illustrer mes propos et en quelques chiffres, nous avons gagné 8 adhérents en 2015 et un peu plus de 20 à l’heure où je vous parle. Nous sommes actuellement 64 membres. 5 sont des experts de l’innovation et de la recherche, 9 du monde des services : RH, transactions, finance, marketing. Et tous sont spécialistes du secteur vitivinicole ! Ainsi nos recettes de cotisations sont-elles doublé, passant de 25 000 à 47 000 € en 2015.
 

« Un grand pôle vigne & vin pour le quatrième secteur économique français »

Cela génère-t-il du business entre les adhérents ?
Vinseo a accueilli de nouvelles entreprises du Sud-ouest – Cartoon, CEA Tech, Lavail, Infaco, Global Vini Services, Lallemand SAS – et au-delà – Bio-Cork, Kelzyd, Dioenos, AxFlow France. De plus, on assiste à l’adhésion marquée d’entreprises qui opèrent dans les services pour la vigne et le vin, notamment dans la commercialisation. Des entreprises qui, on a pu le constater, développent de plus en plus d’échanges économiques entre elles. Et, effectivement, le business entre adhérents commence au sein des membres du club Marketing. Citons entre autres Nouveau Terroir, Puissance Cap, Le petit monde, Dyopta, Ciatti France.
Je ne peux citer dans ce résumé ni toutes les actions ni toutes les sociétés. Nous aurons l’occasion de remettre un bilan d’activités complet à tous les participants de notre assemblée générale à l’INRA de Gruissan, le 17 juin.
Vous êtes également devenu, il y a un an, président du Pôle de compétitivité Qualiméditerranée : quel bilan en tirez-vous ?
« Qualimed » est un pôle de compétitivité généraliste qui est le reflet de la situation économique du Languedoc. Malgré ses moyens limités, le pôle qualifie un nombre de projets assez significatif. La proportion des projets de recherche et de développement de la vigne et du vin est proportionnellement plus élevée que dans tous les autres pôles du secteur agricole et agroalimentaire. C’est la raison pour laquelle une majorité des industriels adhérents du Pôle soutient sa spécialisation dans le secteur vigne et vin élargie aux grandes régions du sud de la France.
 

« L’ambition de convaincre nos partenaires »

Quels sont les principaux projets à venir ?
Nous allons opérer un rapprochement progressif entre le Cluster Vinseo et le Pôle Qualiméditerranée. Vinseo apportera une valence orientée développement économique, alors que Pôle en apportera une sur le secteur recherche et développement. Ceci au profit de la vigne et le vin, un secteur économique majeur de l’agriculture française et gros pourvoyeur de devises au pays.
Ensuite, nous avons pour ambition de convaincre nos partenaires et nos soutiens financiers d’un constat : il est vital de soutenir les entreprises qui servent tous les jours cette filière, pour maintenir son excellence et son avance mondiale. Depuis sa création, ce soutien public n’a jamais manqué. Nous sommes confiants.
 
Publié le 13 mai 2016

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2019 tous droits réservés. Made with ♥ by itk | Mentions Légales | Politique de Cookies

Avec le soutien de la Région Occitanie  La Région

Contactez nous

L'équipe Vinseo se fera un plaisir de vous répondre !

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?