S’appuyant sur des travaux réalisés par le Laboratoire Dubernet, Jacques Dupont, expert rédacteur au Point, dénonce une enquête alarmante publiée par France Info.

 

Extrait

En 2015, Dubernet avait analysé non pas 10 vins, mais 120 moûts (jus de raisin avant fermentation) et 860 vins différents (toutes couleurs confondues) sur 3 millésimes (2012, 2013, 2014). Ces échantillons provenaient principalement de la région Languedoc-Roussillon, de la vallée du Rhône et du Bordelais. Conclusion de l’étude, dont Le Points’était fait l’écho : « Les moûts et les vins que nous avons analysés sont toujours en dessous de la LMR [limite maximale de résidus, NDLR] raisin de cuve et ne dépassent pas 25 % des LMR dans les moûts et 28 % dans les vins, tandis que les concentrations moyennes sont toujours bien en dessous. » Le résultat n’a pas changé en 2018. Pour en rajouter un peu dans le « faire peur »…Lire l’article en entier

©2019 tous droits réservés. Made with ♥ by itk | Mentions Légales | Politique de Cookies

Avec le soutien de la Région Occitanie  La Région

Contactez nous

L'équipe Vinseo se fera un plaisir de vous répondre !

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?