Présentation d’un nouvel entrant à VINSEO, l’IFV, l’Institut Français de la Vigne et du Vin, avec son directeur général, Jean-Pierre Van Ruyskensvelde…

Qu’est-ce que l’IFV ? Quel est le coeur de métier de cet institut ?

Le cœur de métier de l’IFV, avec ses 150 collaborateurs (ampélographes, ingénieurs agronomes, généticiens, œnologues, microbiologistes, etc.), présents dans toutes les régions viticoles françaises, est de produire de l’innovation au service des acteurs et des entreprises  de la filière vitivinicole. Pour cela, l’IFV développe une palette de compétences, techniques et scientifiques, couvrant l’ensemble des métiers de la filière, du plant de vigne à la bouteille.

Quel est l’intérêt pour l’IFV de rejoindre VINSEO ?

Ce qui caractérise la filière vitivinicole, c’est l’importance et la diversité des entreprises qui sont au service des vignerons et de tous les maillons jusqu’à la commercialisation. C’est souvent par le biais de ces entreprises qu’est portée l’innovation. Il est donc naturel, à ce titre, que l’IFV soit partie intégrante du « club » VINSEO.  

Quel bilan faites-vous de la viticulture française en 2018 ?

Elle continue de battre des records à l’exportation, avec pour exigence la compétitivité. La France demeure le premier exportateur mondial en valeur avec 8,2 milliards d’euros exportés l’année dernière. Ces bons résultats pour la France s’expliquent notamment par une recherche constante de la qualité. Les vins français restent une référence sur le marché international.

Mais elle doit aussi s’adapter au changement climatique et aux attentes sociétales en matière d’environnement. Ces évolutions appellent des défis majeurs dans le choix de l’encépagement et de la densité, en termes d’itinéraires techniques au vignoble (irrigation, entretien des sols, réduction des phytos, cépages résistants, etc.), et au chai par des techniques alternatives aux intrants en œnologie. Tout en continuant à créer de la valeur sur les vins pour équilibrer cette hausse inéluctable des coûts de production.

Quel est son avenir selon vous ?

Cette filière est intrinsèquement un élément de la culture française. Elle joue un rôle essentiel pour l’emploi en générant plus de 500 000 emplois directs et indirects et pour l’aménagement du territoire,par l’entretien des paysages viticoles. Il s’agira, à l’avenir, de préserver son identité, ancrée dans le terroir, tout en favorisant les adaptations du futur. La place du vin dans la société française en est un élément majeur.

Quels sont les sujets fondamentaux que porte l’IFV ?

L’IFV développe aujourd’hui un « Agenda de solutions » afin d’accompagner les vignerons et les acteurs de la filière dans la transition écologique. Cet « Agenda de solutions » est très souvent en prise directe avec les champs d’actions des entreprises présentes à VINSEO (pépiniéristes, équipementiers, œnologues, conditionnement…) sans oublier la robotique, le digital et le numérique, la formation... L’IFV devra plus que jamais développer des partenariats avec ces entreprises pour remplir sa mission, et permettre à l’ensemble de la filière viticole de s’engager avec succès dans la voie du développement durable. C’est plus particulièrement le cas pour les vignobles de l’Occitanie.

 

CONTACT

INSTITUT FRANÇAIS DE LA VIGNE ET DU VIN

  • Domaine de l’Espiguette, 30 240 Le Grau-du-Roi. Téléphone : 04 66 80 00 20.
  • Site web : http//www.vignevin.com

Publié le 10 juillet 2018

© 2015 Vinseo - Made with ♥ by iTK