Le Groupe ICV s’inscrit dans une dynamique permanente d’amélioration reposant sur un partage d’expertise et assurant un service d’excellence aux vignerons. Explications avec Éric Bontemps, Directeur Général Adjoint du Groupe ICV.

En quoi consiste  précisément l’activité du Groupe ICV ?

Le Groupe ICV est une entreprise prestataire qui propose des solutions techniques et organisationnelles permettant aux entreprises de la filière vitivinicole d’atteindre leurs objectifs de produits et d’augmenter leur valeur ajoutée. Pour cela, nous proposons divers services, notamment du conseil (en viticulture, œnologie, conditionnement, stratégie, qualité et développement durable), de l’analyse (chimique, physique, microbiologique, sensorielle) des vins ou des matières sèches, de la formation ou encore de la recherche et développement. Nous sommes, par ailleurs, concepteurs et distributeurs de produits œnologiques.

 

Éric Bontemps, Directeur Général Adjoint du Groupe ICV.

Quelles sont les dernières recherches sur lesquelles vous avez abouti ou les nouveautés que vous avez mises au point ?

Nous innovons constamment. Toutefois, les évolutions du marché du vin et les besoins des vignerons nous ont amené à développer dernièrement, une nouvelle gamme de produits œnologiques et notamment une nouvelle enzyme ainsi qu’une nouvelle levure, adaptée à la bio-protection. Nous allons, par ailleurs, lancer bientôt un nouveau logiciel générateur de diagnostic en ligne. Celui-ci permettra de réaliser des audits et des diagnostics d’exploitation sur différents référentiels, en prenant en compte notamment les critères de la HVE ou des Vignerons Engagés. Ce nouvel outil permettra de gagner du temps dans la préparation et la réalisation des audits, mais aussi d’améliorer l’analyse ou encore d’aider à la mise en place de plans d’actions.

Vous êtes ainsi spécialisés dans l’accompagnement des démarches de qualité et de développement durable. Quelles sont à ce titre les tendances que vous observez ?

Nous notons, ces derniers temps, un fort développement de la RSE dans les entreprises.  En parallèle, nous observons une tendance sociétale forte autour de la protection de l’environnement, de la biodiversité. Il s’agit d’une demande forte du marché. Désormais, les producteurs de vin doivent proposer des produits en phase avec la conscience écologique des consommateurs, qui respectent leur santé et qui soient élaborés en toute transparence. Face à cette prise de conscience, nous proposons des solutions d’accompagnement et engageons également de nombreux travaux de recherche, en particulier autour  de l’agronomie : c’est le cas notamment avec les cépages résistants.

Comment répondez-vous justement aux nouvelles contraintes environnementales et climatiques ?

Ces phénomènes, et plus particulièrement le réchauffement climatique, font beaucoup bouger la viticulture et de fait, nous obligent à repenser nos leviers d’actions. Nous avons ainsi revu le programme viticole de notre catalogue de formation, avec un accompagnement orienté principalement sur le vignoble et la mise en place de conseils agronomiques et phytosanitaires. Nous intervenons également sur du conseil à la mise en place des labels HVE ou agriculture biologique. En 2019, les consultants du Groupe ICV ont ainsi accompagné 36 caves coopératives et 45 caves particulières dans leur certification HVE. Enfin, nous proposons des analyses complémentaires, qui sont rendues nécessaires par ces labels.

Outre l’environnement, existe-t-il d’autres tendances de fond  sur lesquelles vous vous positionnez ?

En œnologie, nous constatons une tendance forte autour du bio-contrôle, sur la réduction des intrants, dont la limitation du SO2. Ces tendances motivent d’ailleurs un certain nombre de nos recherches.  Nous travaillons également sur les imageries satellitaires. Nous avons ainsi développé de nouvelles fonctionnalités pour Oenoview, un service de télédétection satellitaire. Celui-ci permet d’obtenir une cartographie précise, fiable et opérationnelle des parcelles afin d’optimiser ses contrôles de maturité, de réaliser ses allotements, mais c’est également un appui précieux à la connaissance agronomique de son vignoble. Nous travaillons enfin,  sur des outils et conseil en irrigation qui sont  un autre des aspects de la maîtrise de l’environnement et du réchauffement climatique, avec un objectif de qualité des produits et de maîtrise des coûts.

De quels moyens dispose le groupe ICV, pour avancer sur tous ces sujets ?

Le Groupe ICV dispose de 10 laboratoires et d’une équipe de plus de 150 personnes, dont environ 70 consultants et 60 techniciens. Le groupe vient par ailleurs de racheter un centre œnologique à Tain-l’Hermitage dans la Vallée du Rhône et de créer un nouveau pôle œnologique à Brignoles, en Provence. L’ancrage territorial est en effet important pour nous, car nous souhaitons nous inscrire pleinement dans l’économie sociale, et proposer un véritable service de proximité.

Du nouveau aussi grâce à Vinseo
Le Groupe ICV est adhérent depuis plus de 10 ans  au réseau Vinseo. « Il s’agit pour nous d’un formidable outil de communication, mais aussi d’un réseau d’échanges qui nous permet d’envisager des partenariats de marché ou de recherche. Vinseo participe ainsi activement  dans notre réflexion et développement. Par exemple, notre prochain catalogue de formation qui paraîtra courant novembre, proposera un stage « Œnotourisme » avec une formation dispensée par AOC Tourisme, entreprise rencontrée dans le cadre de Vinseo » précise Éric Bontemps, Directeur Général Adjoint du Groupe ICV et membre du Conseil d’Administration de Vinseo.

 

 

 

Contactez nous

L'équipe Vinseo se fera un plaisir de vous répondre !

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?