2019 : l’ère des aléas

L’économie agricole et plus particulièrement viticole a toujours connu les aléas (surtout climatiques). Nous avons fonctionné depuis des décennies en les gérant comme des risques (économiques, sociaux, climatiques). La différence entre risques et aléas est fondamentale.

Les risques ont pu, grâce aux équations mathématiques et les probabilités, être circonscrits, conduisant aux profitables métiers de l’assurance. Il en est tout autre avec les aléas. Ceux-ci sont difficiles à appréhender. On sait que le changement climatique modifiera l’économie viticole mais on en ignore à ce jour à quel point. De nouveaux aléas sont apparus en 2018 et viennent perturber notre vision du futur : des aléas dans les relations internationales (comment s’assurer contre des Twits ravageurs d’un grand dirigeant de la planète ?), sociaux (des mouvements qui ont des ronds-points des lieux de revendication réclament tout et son contraire) et politiques (on ne sait toujours pas mesurer les contraires d’un évènement aussi proche que le Brexit).

Nous sommes donc rentrés dans une nouvelle ère, celle des aléas sur tous les fronts. Seule une grande agilité de nos entreprises permet d’affronter ces évènements annonciateurs à plus ou long terme de changements y compris pour l’économie viti-vinicole. Agilité dans la capacité d’imaginer les futurs possibles face à ces aléas pour pouvoir mettre en œuvre la meilleure stratégie et pour mieux répondre aux attentes de nos clients, les Vignerons.

C’est le premier des vœux que nous pouvons nous souhaiter pour l’ensemble de nos entreprises au sein de VINSEO.
Et, bien entendu, je vous adresse mes meilleurs vœux de réussite et aussi de bonheur pour vous et vos équipes.

Dominique Tourneix

Président de VINSEO

© 2015 Vinseo - Made with ♥ by iTK