Oenobrands conçoit et commercialise les produits œnologiques d’aujourd’hui et de demain. Rémi Schneider, product & application manager au sein de la société, nous explique comment Oenobrands a géré la crise sanitaire de Covid-19 après huit semaines de confinement.

Avant toute chose, pouvez-vous nous parler d’Oenobrands ?

Oenobrands est une société née en 2010 de l’association d’Anchor Oenology et d’un département de DSM Food Specialities au travers d’une joint-venture. Entendez par là, dans notre cas, d’une création en commun, par deux sociétés étrangères, d’une société industrielle ou commerciale.

Nous développons différentes gammes de produits biotechnologiques pour l’œnologie : enzymes (Rapidase), levures (Anchor et Fermivin), bactéries (Anchor et Maloferm), dérivés de levures (Feel Safe) et mannoprotéines (Claristar et Final Touch). Ces solutions biotechnologiques se positionnent tout au long du process de la vinification, de l’élaboration des moûts au conditionnement des vins. Leur distribution se fait au travers de distributeurs dédiés dans les principaux pays producteurs.

Et en termes d’innovation ?

Nous travaillons à satisfaire les besoins des œnologues en termes de nouveaux produits. A titre d’exemple, nous devrions très prochainement lancer une nouvelle enzyme dans la gamme Rapidase. Cette enzyme, Proteostab, permet de réaliser la stabilisation protéique des vins et constitue une alternative efficace à la bentonite : traitement ciblé, pas de perte de volume de vins, pas de lies à traiter et pas d’effet organoleptique indésirable. Issue de plus de 5 ans de R&D, cette enzyme s’emploie préférentiellement sur moût et conjointement à un traitement thermique qui lui confère une parfaite efficacité.

Rémi Schneider, product & application manager Oenobrands.

Comment traversez-vous la crise sanitaire que nous connaissons depuis deux mois ?

Elle n’a pas affecté nos capacités de production, ni notre logistique de distribution. Pour le moment, nos distributeurs en hémisphère nord ont pu être approvisionnés et devraient donc avoir l’ensemble des produits Oenobrands pour la saison qui s’annonce. En revanche, notre activité commerciale a été mise pratiquement à l’arrêt dans les principaux pays comme la France, l’Espagne et l’Italie. C’est télétravail pour la quasi-majorité de nos équipes depuis le confinement.

Webinars (réunions collectives via internet, NDLR), téléconférences et séminaires à distance avec nos distributeurs sont les seuls moyens pour toucher nos clients. Reste à savoir comment la production vinicole, nos clients finaux, va pouvoir sortir de cette crise et notamment les niveaux d’aides à la distillation ou au stockage que l’Europe ou la France sauront débloquer. Les discussions sont encore en cours…

Des choses nouvelles, positives, sont-elles nées malgré tout de cette crise ?

Oui, nous maîtrisons mieux désormais les outils numériques de communication ; notre sensibilisation y est plus accrue. Nous avons noué également des contacts encore plus étroits avec nos clients. Coordination hebdomadaire de l’ensemble de nos équipes, anticipation de livraison, prise en main rapide des outils numériques, adaptation de la méthode de travail en fonction des clients ont été les clés de la réussite de notre gestion de crise.

Est-ce que les infos pratiques de VINSEO sur le coronavirus vous ont été utiles ?

Oui bien entendu. Elles nous ont permis de savoir et de mieux comprendre. Mais nous n’avons pas fait appel, à ce jour, aux différents dispositifs d’aide.

 

 

L’application gratuite pour smartphone Oenotools, dans sa nouvelle version sortie en 2019.

ZOOM SUR… Oenotools

Récompensée récemment d’un prix de l’innovation en 2011, Oenotools est une application gratuite »smartphone » pour les oenologues, les producteurs et les amateurs de vin. Oenotools comprend une série d’outils de calcul et de conversion destinés à un usage quotidien dans les caves et pour tous les types de vinifications. Les outils de calcul et de conversion de cette application aident l’œnologue, le vinificateur et l’amateur de vin à :

  • Déterminer facilement la quantité exacte de chaque additif ou auxiliaire technologique (poudre, liquide, gaz) à apporter ;
  • Gérer les additions d’anydride sulfureux (SO2) ;
  • Convertir toutes les unités utilisées pour la caractérisation analytique ou la quantification des moûts de raisin et des vins (Les utilisateurs ont la possibilité d’entrer leurs données en système métrique ou américain, et de choisir un système de référence. Ils peuvent également avoir les équivalences dans un autre système de mesure s’ils le souhaitent ;
  • Déterminer les conditions et les débits pour la saturation à l’azote des vins.

Depuis son lancement en 2011, et sa nouvelle version sortie en 2019, plus de 27 000 nouveaux utilisateurs ont téléchargé et profité des fonctionnalités uniques de l’appli Oenotools (et + de 700 000 affichages d’écrans).

 

CONTACT

OENOBRANDS

Parc Scientifique Agropolis II, bâtiment 5, 2 196 boulevard de la Lironde, 34 980 Montferrier-sur-Lez.

Téléphone : 04 67 72 77 40.

Site web : www.oenobrands.com

Contactez nous

L'équipe Vinseo se fera un plaisir de vous répondre !

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?