Ce vendredi 17 juin 2016 restera comme une journée particulière pour la filière, en Occitanie et au-delà : après les assemblées générales de Qualiméditerranée puis de Vinseo le matin, Pech Rouge accueillait l’après-midi une tribune d’exception pour une conférence-débat sur le thème « Innover dans la compétition mondiale ».

Réunir le même jour, le 17 juin 2016, en un même lieu, la Cité de la vigne et du vin Inra Pech Rouge à Gruissan (Aude), deux structures au même président ne pouvait pas être anodin. Ce ne le fut pas.
La matinée de ce vendredi singulier est ouverte par l’assemblée générale de Vinseo, le cluster des entreprises viticoles de l’Occitanie. Sous la présidence de Dominique Tourneix, les séquences statutaires de cette AG s’enchaînent, sur fond de satisfecit : 65 adhérents désormais, une augmentation sans précédent des adhésions ces derniers mois, un périmètre en phase avec la nouvelle grande région et des projets plein les cartons, notamment du côté de l’Atlantique et de cette autre grande région viticole française qu’est l’Aquitaine.
Après une courte pause, voilà la seconde AG du jour, celle de Qualiméditerranée, le pôle de compétitivité régional, positionné plus largement sur l’agriculture et l’alimentation durables. Pendant que certains membres ou auditeurs de la précédente assemblée visitent l’unité expérimentale de Pech Rouge sous la conduite de son directeur, Hernan Ojeda, l’AG de Qualimed affiche la même météo que le début de matinée, ensoleillée et chaleureuse.

ConfVins-01Public©MASLa fusion de Vinseo et de Qualimed adoptée

Avec ses 110 adhérents — dont une vingtaine communs avec Vinseo — 200 projets labellisés depuis 2006, 121 M€ d’aides accordés, 79 projets financés dont 20 en FUI/PSPC, Qualimed est un important acteur de l’innovation pour l’IAA régionale au sens large, affichant des performances d’excellence et des objectifs plus que prometteurs.
Pas étonnant, dans ce contexte, que les AG respectives des deux structures votent leur fusion en un unique cluster qui mutualisera, à moyen terme, ces compétences complémentaires et des talents avérés au service des filières en Occitanie. Et bien au-delà. Car un auditeur particulièrement attentif suit ces débats : Dominique Trioné, président depuis 2012 du cluster Inno’Vin Bordeaux Aquitaine.
ConfVins-04Aurand©MASLes débats experts et les multiples découvertes de la matinée nourrissent les neurones… mais pas le reste ! Vers 13h, au son des premières cigales, les 80 participants se retrouvent autour d’un buffet à la hauteur du plateau. Outres des mets raffinés, loin de la posture rupestre de ce pique-nique quatre étoiles avec vue sur les vignes de Pech Rouge, l’occasion aussi de découvrir quelques nectars d’horizon divers. Non, le cordonnier n’est pas forcément le plus mal chaussé !
Autant dire qu’il fallait un débat digne d’intérêt pour réunir, dès 14h30, un auditoire pourtant agile et attentif. Il ne sera pas déçu.

« Toujours garder un équilibre entre tradition et modernité »

Quelques mots d’accueil de l’hôte de Pech Rouge, Hernan Ojeda, ouvrent cet après-midi de conférence-débat sur le thème « Innover dans la compétition mondiale ». Et pour un planté de décor au grand angle, c’est le très attendu Jean-Marie Aurand qui prend la parole, sur une présentation argumentée (document complet dans le lien ci-dessous) de l’état des marchés internationaux et de leurs perspectives.
Après une présentation en règle de l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), son directeur général livre un audit complet du vignoble mondial, de l’évolution des productions de vins, des tendances de consommation et des échanges internationaux. Mais aussi, surtout, des principaux enjeux pour l’avenir.
Natif de Lozère, Jean-Marie Aurand a gardé cette pointe discrète d’accent qui le rend encore plus accessible. Didactique, clair, expérimenté, l’ambassadeur mondial des vins ne boude pas son plaisir, devant ce parterre de professionnels, lui dont les apparitions dans l’Hexagone sont rares.
Il détaille ainsi « un marché du vin qui se mondialise progressivement » et les points clés, selon l’OIV, pour rester compétitif dans ces marchés globalisés. En sachant « toujours garder un équilibre entre tradition et modernité, dans un secteur avec une longue histoire et en permanente innovation ».

Quelles organisation, quels partenariats ?

Après une rafale de questions-réponses sur les grands thèmes abordés par Jean-Marie Aurand, ce dernier est rejoint à la tribune par quatre autres intervenants : Dominique Tourneix, président de Vinseo et de Qualimed ; Dominique Trioné, président du cluster Inno’Vin Bordeaux Aquitaine ; Jean-Pierre Van Ruyskensvelde, directeur de l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV) ; Laurent Bruckler, président du Centre Inra de Montpellier.
ConfVins-02Tribune©MASJean-Pierre Van Ruyskensvelde, en préambule, complète les propos du directeur de l’OIV, sur des enjeux et les défis pour les acteurs de la filière (NDLR son animation, que le format n’a pas permis de présenter lors de la conférence-débat, est disponible dans le lien ci-dessous).
Puis s’enchaînent les questions nombreuses du public et les réponses éclectiques des cinq intervenants. Face à ces enjeux internationaux, dans les contextes nationaux et régionaux, quelles organisations et quels partenariats convient-il d’initier en matière d’innovation ? Comment la recherche peut-elle apporter une plus grande contribution aux entreprises de la filière ? La place de la France en terme de valeur n’est-elle pas une exception ? La nouvelle Région ne doit-elle pas considérer la filière vitivinicole comme un secteur d’excellence, au même titre que l’aviation ?
Une transition pour Dominique Tourneix à qui revient le mot de la fin. L’animateur, en lui passant le micro, demande si la présence à ses côtés du directeur d’Inno’Vin Bordeaux Aquitaine augure une nouvelle dynamique, après l’annonce matinale du rapprochement de Vinseo et de Qualimed. Le clin d’œil du président ouvre des perspectives : « N’est-il pas question ici d’innovation ? »
 

LES INTERVENANTS À LA TRIBUNE

ConfVins-03Ojeda©MASHernan Ojeda, chercheur et œnologue, dirige depuis janvier 2012 le domaine de Pech Rouge, Unité expérimentale de recherche de l’Inra qui regroupe 10 ingénieurs et 14 techniciens, à Gruissan (Aude).
Plus en cliquant ici

 
 
 
 
 
 
 
ConfVins-09Aurand©MASJean-Marie Aurand, directeur général de l’OIV, l’Organisation internationale de la vigne et du vin, a été élu à ce poste il y a trois ans, aux deux-tiers des voix, après avoir fait campagne pour la France, puisque chaque pays membre présente un candidat. Fils d’agriculteur né en Lozère, Jean-Marie Aurand a commencé sa carrière dans l’Aveyron. Son parcours l’a conduit au poste de directeur de l’administration centrale du ministère de l’Agriculture, poste occupé pendant 16 ans. Nommé ensuite Secrétaire général de ce ministère, pendant 5 ans, il a porté de multiples réformes aux côtés de Michel Barnier ou de Dominique Bussereau. Aujourd’hui ambassadeur du vin sur toute la planète, il conduit actuellement les travaux préparatoires du 39e Congrès mondial de la vigne et du vin, du 24 au 28 octobre à Bento Gonçalves, au Brésil, sur le thème « Du progrès technologique aux défis du marché ».
Plus en cliquant ici. La présentation de Jean-Marie Aurand en cliquant ici  :  Pres©OIV
 
 
 
 
ConfVins-07VanRuys©MASJean-Pierre Van Ruyskensvelde est directeur général de l’IFV, l’Institut Français de la Vigne et du Vin. Son objet est de produire des solutions pour les acteurs de la filière, « du plan de vigne à la bouteille ». L’institut technique national regroupe 150 collaborateurs présents dans les différentes régions viticoles, y compris à l’UE de Pech Rouge. Le siège se situe au Domaine de l’Espiguette, au Grau-du-Roi, dans le Gard.
Plus en cliquant ici. La présentation de Jean-Pierre Van Ruyskensvelde en cliquant ici : Pres©IFV

 
 
 
 
 
 
ConfVins-08Bruckler©MASLaurent Bruckler est directeur de recherches Inra et président du centre Inra de Montpellier, centre qui regroupe près de 700 chercheurs, ingénieurs, techniciens, et un total de 400 collaborateurs par an de statuts divers (stagiaires, doctorants, post-doctorants, CDD sur projets). Ces personnels sont répartis dans 25 unités de recherche, dont une dizaine environ traite, pour partie, des questions relatives à la vigne et au vin. Ces questions couvrent un large éventail de sujets : la diversité génétique, les stress biotiques et abiotiques, les systèmes de culture, les sciences de l’eau et du sol, la microbiologie, la chimie du vin ou encore les sciences socio-économiques. Enfin, parmi les typicités du pôle montpelliérain, le centre accueille une collection mondiale de cépages de vigne et une unité expérimentale sans équivalent : Pech Rouge, qui offre un potentiel d’expérimentation et de recherche développement dans le cadre de ces multiples travaux, de la vigne jusqu’à la cave.
Plus en cliquant ici

 
 
 
 
ConfVins-06Trione©MASDominique Trioné est président depuis 2012 du cluster Inno’Vin Bordeaux Aquitaine, parmi les rares clusters français uniquement dédié à la vigne et au vin. Inno’Vin regroupe aujourd’hui 130 adhérents. La récente extension de la région Aquitaine au Poitou-Charentes et au Limousin permet à Inno’Vin de proposer désormais ses compétences à l’ensemble du Cognaçais, avec l’ouverture d’une antenne locale. A titre personnel, Dominique Trioné, œnologue et biochimiste, a rejoint en 1989 la société Laffort en tant que directeur général, aux côtés de Jean-François Laffort. A ce titre, Dominique Trioné participe notamment au développement et à l’organisation du réseau international qui assure aujourd’hui une présence du groupe dans plus de 60 pays.
Plus en cliquant ici

 
 
 
 
ConfVins-05Tourneix©MASDominique Tourneix est à la fois président du Pôle Qualimediterranée (110 adhérents ; positionné sur l’agriculture et l’alimentation durables) et du cluster Vinseo (65 adhérents ; spécifiquement dédié au vin). A titre professionnel, Dominique Tourneix est directeur général de la division Bouchage d’Oeneo qui réalise un CA de 150 M€ et regroupe la société DIAM Bouchage (basée à Céret, dans les Pyrénées Orientales, 108 M€ de CA, 400 collaborateurs) et la société Piedade (basée au Portugal, CA de 42 M€, 220 collaborateurs).
Plus sur Qualimed en cliquant ici

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2019 tous droits réservés. Made with ♥ by itk | Mentions Légales | Politique de Cookies

Avec le soutien de la Région Occitanie  La Région

Contactez nous

L'équipe Vinseo se fera un plaisir de vous répondre !

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?