Le constructeur de machines, d’équipements et d’outillages électroportatifs professionnels reste la référence mondiale du secteur.

La société Pellenc fondée dans le Vaucluse, à Pertuis, en 1973, est aujourd’hui l’un des plus beaux fleurons de l’industrie du sud de la France et tout simplement la référence mondiale en matière d’équipements pour l’agriculture spécialisée (viticulture, arboriculture fruitière) et pour les espaces verts et urbains. Les chiffres, impressionnants, parlent d’eux mêmes :

  • 258 M€ de chiffre d’affaires consolidé (+ 13 % d’augmentation annuelle en moyenne depuis 2011).
  • 7 sites industriels en France, en Europe et en Chine.
  • 1 693 collaborateurs.
  • 61,7 % de l’activité à l’export.
  • 19 filiales industrielles et commerciales sur les 5 continents.
  • 2 000 distributeurs pour servir 500 000 clients dans 55 pays.

La clé de ce succès industriel est indissociable du nom de Roger Pellenc, le fondateur du groupe et aujourd’hui président d’honneur. Il repose aussi sur une politique d’innovation permanente, sur l’anticipation des évolutions des différents marchés et sur l’écoute des besoins du terrain. “Nous sommes la Haute Couture du machinisme agricole“, résume fièrement Jean-Pierre Pettavino, l’un des deux co-directeurs du groupe – en charge de la gestion, de l’organisation et du développement commercial du groupe – avec Jean-Marc Gialis. Et, si l’on y regarde de plus près, il faut bien avouer que rien n’est exagéré dans les propos de ce fidèle de Pellenc fort de 35 ans d’activités dans le groupe.

Jean-Pierre Pettavino, co-directeur.

L’innovation

De la vigne à la cave, grâce notamment au rachat de Pera (Florensac, Hérault) en 2013, mais aussi dans les vergers, les oliveraies, les espaces verts et urbains, le constructeur de machines, d’équipements et d’outillages électroportatifs professionnels s’impose également partout comme LA référence technologique. Précurseur dans l’utilisation des batteries au lithium-ion (lire ci-dessous), et à l’origine du concept de “multifonction” (un concept novateur pour mieux rentabiliser les investissements des clients dans leurs outils qui fonctionneront toute l’année et non plus que pour une saison), Pellenc innove sans cesse.
À Pertuis, le siège du groupe est doté d’un technocentre constitué de bureaux d’études, d’un laboratoire électronique, et d’ateliers de prototypage. Il emploie plus de 150 ingénieurs spécialisés. “Cette structure de R&D développe les nouvelles technologies nécessaires à la conception des produits de demain“, explique Jean-Pierre Pettavino qui rappelle que Pellenc a fait le choix d’une production intégrée dans ses usines afin de “maîtriser et garantir la qualité de sa production” et de “protéger notre avance technologique”.
Pour préparer les grands défis à venir, socio-économiques et environnementaux, Pellenc conduit donc une politique d’innovation permanente, intégrant, comme le souligne Jean-Pierre Pettavino, “le développement technologique de ses produits, des compétences métiers stratégiques et des méthodes industrielles performantes“. En quelques chiffres…
L’innovation technologique pour des produits “Premium”, c’est 15 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel investi en “R&D” et plus de 1 000 brevets déposés. Le développement de compétences high-tech, c’est 3,25 % de la masse salariale en formation et 150 collaborateurs en “R&D”. Enfin, la performance industrielle maîtrisée, c’est 54,4 millions d’euros d’actifs industriels.

L’environnement

Si Pellenc fabrique des outils “destinés à faciliter le travail de l’homme tout en lui permettant d’augmenter sa productivité“, le groupe s’est adapté à son époque en plaçant les exigences environnementales au cœur de sa stratégie. Elle se décline à travers une politique globale de développement durable basée sur :

  • La conception de produits éco-performants, réduisant la consommation d’énergie et des ressources naturelles et limitant ou supprimant les émissions de CO2.
  • Un outil industriel éco-responsable, basé sur des processus limitant la production de déchets et intégrant leur recyclage à la source.
  • Des bâtiments à haute qualité environnementale, répondant aux normes d’éco-construction.
  • Une organisation logistique à “circuit court”, rapprochant la production du marché, pour limiter l’impact environnemental et intégrant le recyclage des produits en fin de vie (reverse logistics).

Pour exemple, Jean-Pierre Pettavino évoque le concept “zéro émission” : “C’est une gamme complète d’outils électroportatifs professionnels, puissants, silencieux, sans rejets de CO2 grâce à la technologie lithium-ion et aux motorisations électriques Brushless“.
Si le groupe Pellenc est donc aujourd’hui le numéro un mondial d’une agriculture de précision, il n’est pas question pour lui de s’endormir sur ses lauriers. Sa transformation est permanente afin de s’adapter au marché nouveau. “Nous apportons cette année une attention particulière à l’Hémisphère sud, au Chili, à la Nouvelle-Zélande…“, conclut Jean-Pierre Pettavino. Nous essayons de faire développer ses marchés, d’y être encore plus présent car la mécanisation devient un passage obligé dans ces pays qui manquent de main d’oeuvre.”

CONTACT

PELLENC

Publié le 4 mai 2019

©2019 tous droits réservés. Made with ♥ by itk | Mentions Légales | Politique de Cookies

Avec le soutien de la Région Occitanie  La Région

Contactez nous

L'équipe Vinseo se fera un plaisir de vous répondre !

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?