Néophytes, étudiants, salariés en reconversion et professionnels souhaitant monter en compétence se tournent vers l’École supérieure du vin (ESV) pour devenir des experts dans le monde du vin.

Fondée en 2015, l’École supérieure du vin (ESV) est sans aucun doute devenue en quelques années un passage incontournable pour de nombreux professionnels du secteur. Située du côté de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), les étudiants qui y font leurs classes apprécient la possibilité d’en apprendre plus sur ce monde si riche et passionnant. Pour ce faire, cette école atypique est adepte de l’économie collaborative. En effet, en complément des salles fixes à la disposition des enseignants et apprenants, de nombreux cours sont réalisés en plein cœur des domaines de la région.

Grâce au soutien de professionnels du monde viticole (sommeliers, œnologues, vignerons, cavistes, viticulteurs et spécialistes de l’oenotourisme), les étudiants peuvent ainsi appréhender les différentes facettes, de la fabrication à la commercialisation du vin. « Cet apprentissage innovant favorise le partage, l’entraide et le collaboratif qui sont des valeurs chères à notre établissement, explique Alix Vie, spécialiste en change management et design thinking, tout cela en restant au plus près de la réalité du marché. » Un peu de théorie et beaucoup de pratique : c’est la recette du succès de l’ESV. L’objectif de cet organisme de formation : former les futurs professionnels du secteur tout en valorisant le territoire et les vins d’Occitanie.

L’équipe de l’ESV.

Quatre types d’apprenants

Cette école inhabituelle accueille quatre grands types d’apprenants :

  • Le néophyte qui souhaite une formation complète afin de se spécialiser dans le domaine du vin ;
  • Le restaurateur qui veut se former aux accords mets et vins ;
  • Le propriétaire-exploitant qui veut améliorer l’attractivité de son domaine ;
  • Le caviste qui souhaite monter en compétence.

Ainsi, depuis sa création, elle a mis en place un large choix de formations, courtes ou longues, afin de répondre aux attentes de tous ces profils hétéroclites. Parmi les offres disponibles, le Bachelor commercialisation internationale des vins, spécialité oenotourisme, est l’une des formations des plus appréciées. « Ouverte aux étudiants de BTS et DUT, aux demandeurs d’emploi et aux salariés souhaitant utiliser leur DIF, elle propose 570 heures de cours dispensées sur 3 jours par semaine », détaille Alix Vie. À la fin de l’année (sous condition de réussir l’examen final), l’étudiant aura les clés pour devenir commercial, responsable export, communication ou encore chef de rayon, ou acheteur spécialisé en vin.

 

Former des experts en vin

Autre programme de formation plébiscité par les professionnels : le Master Level Sud de France. L’objectif est clair : pouvoir former des experts en vins du Languedoc-Roussillon et du Sud Ouest. Au terme des 14 heures de formation, l’élève aura la capacité de maîtriser l’incroyable diversité des vins de la région. À savoir : chaque formation demande aux apprenants de travailler sur des cas concrets, avec le soutien et la participation de professionnels partenaires. « Cette rentrée, une quinzaine d’étudiants seront recrutés pour la prochaine promotion à l’international. Deux formations professionnelles démarreront en janvier et multiples formations courtes autour de la dégustation seront tenus tout au long de l’année », conclut Alix Vie.

 

CONTACT

École supérieure du vin (ESV)

Publié le 9 septembre 2018

© 2015 Vinseo - Made with ♥ by iTK